Programmation

Samedi 11

* Horaires données à titre indicatif, des changements de dernière minute peuvent subvenir pendant le weekend… 

The Maniax

Petite Scène

18h30

Formés en 2018 ils enregistrent leurs premier EP. Ce jeune quatuor franc-comtois vous emportera avec leur son mêlant : surf music, rockabilly et psychobilly, très festif. The Maniax ne manqueront pas de vous faire danser. Si vous ne les avez pas encore vu au FIMU ou encore à la guerre du son 2019, alors il est temps de venir les découvrir !

The Exploited

Grande Scène

The Exploited est un des plus célèbres représentants du mouvement punk depuis 1980. Faisant plutôt de la deuxième vague punk, le groupe développe une musique plus rapide et plus agressive, incluant une touche de trash à leur hardcore/punk Si l’Histoire a quelque peu retenu cette musique très simple et efficace, caractéristique du punk, The Exploited est principalement connu pour avoir presque été à l’origine de l’institutionnalisation vestimentaire du punk : Wattie Buchan fut en effet le premier chanteur à arborer une crête punk, inspirant toutes les générations de punks qui suivirent jusqu’à aujourd’hui.

Fondé par quatre lycéens à Sens, qui n’est pas tellement un berceau historique du rock, Johnny Mafia s’est construit au fil du temps une implacable réputation de groupe de scène. Et en deux albums et près de 250 concerts, ils ont su s’imposer en tête de liste d’une nouvelle scène française qui n’en finit plus de surprendre ! Avec une énergie de dingue qui passe le mur du son, Johnny Mafia construit sa réputation sur scène notamment en ouverture de The Jim Jones Revue.

The Stranglers est un groupe de rock britannique, originaire de Guildford, Surrey, en Angleterre. A leurs débuts, les musiciens sont d’abord influencés par des groupes de rock psychédélique comme THE DOORS et The music machine. Ils jouent alors du pré-punk dans les pubs Londoniens. En 1976, ils assurent la 1ere partie des tournées britanniques d’artistes Punk américains comme The Ramones et Patti Smith.

Cover Band AC DC 100% féminin. Charismatiques et aux personnalités bien ancrées, ces power girls vous garantissent un souffle d’énergie alliant la puissance d’un rock pur et dur à la souplesse et sensualité féminine. 170 concerts dont deux concerts au Hellfest Festival et 2 tournées allemandes, elles ont partagé l’affiche avec Johnny Clegg, Mika, Hyphen Hyphen, Le Bal des Enragés ou encore Deborah Bonham.

Depuis ses débuts sur Youtube en 2008, Laura Cox s’est imposée comme l’une des grandes figures féminines de la guitare sur internet. Ses compositions entraînantes et efficaces sont relevées par une voix unique, féminine et assurée, mais laissent toutefois une place privilégiée à la guitare et aux solos. Laura découvre peu à peu toute cette culture country, folk et rock grâce à son père anglais, puis commence la guitare sur le tard, en 2005 à l’âge de 14 ans. Elle se fait rapidement une place sur le net grâce à ses reprises de grands classiques du rock et de solos mythiques ; elle recevra d’ailleurs les compliments de la légende du blues, Joe Bonamassa.

Les locaux de l’étape ! Le groupe formé en 1994 continue de jouer un rock fidèle à ce qu’il a toujours joué malgré plusieurs changements de line-up. Depuis 1994, Naked Faces vous emmène sur les routes sinueuses du rock’n blues. Une voix envoûtante doublée d’un son percutant, la recette d’une musique qui reste dans la tête. Les boroillots d’origines viendront délivrer « la bonne parole » le samedi 11 juin prochain sur la scène du BockSons !

Réunis en 2016, les 5 musiciens de Bigger auraient très bien pu sortir du Cavern Quarter de Liverpool. Bercés à la British Beat Sixties de leurs aînés, leurs influences ne suffisent pas à étouffer leur singularité, taillant un rock sombre que seuls des refrains étrangement lumineux viennent éclairer. Un univers trouble et cinématographique, où l’on se balade le long de la rivière Mersey, se jetant tout droit dans la mer d’Irlande, patrie du chanteur Kevin Twomey. Possédé par les mots, le corps désarticulé de Kevin s’anime, et impose son intrigante présence, hypnotique. Le groupe cultive son art de la scène entre envolées pop et noirceur rock, et nous livre un set d’une réelle intensité, privilégiant les mélodies et les harmonies vocales.

Pour comprendre Blankass, il faut revenir à l’aventure Zéro de Conduite formé en 1981 par les frères Johan Ledoux (guitare, chant) et Guillaume Ledoux (chant) alors âgés respectivement de neuf et onze ans. Les tournées s’enchaînent et Blankass se constitue au fil des années un groupe de fans. Blankass signe l’extraordinaire “Elliott” en 2005, intemporel, très rock, très pop

Disto à gogo et show survitaminé, les Fallen Lillies ne font pas dans la dentelle ! Influencées par la scène rock féminine au sens large, les 4 franc-comtoises se sont construites à travers Joan Jett, Crucified Barbara, L7, Girlschool, The Distillers et bien d’autres. Après l’ouverture du Hellfest 2019 sur la Mainstage, des tournées en Angleterre et de nombreuses scènes françaises partagées avec Ultra Vomit, Blackrain, Thundermother, Maid of Ace, La Souris Déglinguée, Last Train, Flying Donuts…etc, les Fallen Lillies se font petit à petit une véritable place sur la scène rock ! Leur premier album « No master for Lilly » enregistré au Rec’n Roll studio à Bruxelles avec Charles de Schutter (No one is innocent, Superbus, Cachemire, M…) est sorti le 8 octobre 2021.

Au début de l’année 1976, en janvier, Buzzcocks. 35 ans après, les membres du groupe nous balancent leur son punk-pop. Les gars de Manchester, maintenant à Londres, sont considérés comme un groupe mythique de l’histoire du punk. Toujours debout, le poing levé, les Buzzcocks parviennent à un cross over intéressant entre les deux racines musicales anglaises que sont le punk (The Sex Pistols, The Clash…) et la pop anglaise (Beatles, Kinks, The Who…). Alliant urgence, énergie, humour et DIY, les Buzzcocks n’ont pas fini de nous étonner.

Rebel Assholes est un quatuor punk rock de Montbéliard. Depuis leurs débuts en 2003, ils ont déjà sorti 4 albums, 2 EP, 2 split CD/LP et ont donné plus de 500 concerts en Europe, au Japon et en Chine, ainsi qu’une grande tournée européenne avec Burning Heads. Rebel Assholes c’est 4 francs-comtois qui aiment aussi punk que rock !

Formé en 2005, Russkaja défend un style rien qu’à eux : russian turbo polka metal. Voyagez avec eux à travers des mélodies d’Europe de l’Est ainsi que dans le punk, le métal ou encore la dub step. Le groupe qui assume sa posture contre la guerre en Ukraine, viendra conclure la soirée du samedi 11 juin !